Subventions pour hébergements insolites

Publié le 23 mai 2016 | Par Hotes-insolites | Collectivités, Hébergements insolites

Où trouver des subventions et des aides pour votre hébergement insolite? 

Des subventions pour financer votre projet d’hébergement insolite existent peut-être! Que vous soyez une entreprise privée, une association, ou  une collectivité.  La raison est qu’il s’agit, comme nous vous le répéterons souvent, d’un hébergement dont la demande est supérieure à l’offre et donc que les collectivités s’y intéressent. 

Hôtes-insolites est une agence de gestion de projets en hébergements insolites, n’hésitez-pas à vous abonner à notre newsletter via le formulaire ci-joint

Pour savoir si votre région a aussi compris le potentiel de développement touristique de l’hébergement insolite, il suffit d’aller vérifier les aides régionales, en tapant juste « aide – nom de votre région » et en fouillant un petit peu dans la partie « aides » puis « tourisme ».

Les aides vont porter sur l’achat de l’hébergement lui-même, peut-être sur les travaux pour rallier l’eau et l’électricité, mais pas sur l’aménagement intérieur (tout ce qui peut être « déménagé » ou enlevé). Il peut aussi y avoir des aides concernant l’étude du projet, et enfin sur des équipements type piscine ou vélos à louer

Certaines régions, de même que les aides européennes que vous verrez ci-dessous, proposent une aide sur l’accompagnement de consultants, ce qui nous paraît  une très bonne idée et nous sommes bien entendu éligibles à ces aides. 

Bien sûr, il y a des conditions, et parfois il faut exercer en professionnel. Ensuite, attention aux subventions qui ne sont pas adaptées à votre cas et peuvent inciter à faire n’importe quoi : il se trouve qu’à l’époque où certains conseils généraux avaient une aide concernant les hébergements insolites, la condition était d’avoir un minimum de 10 unités, ce qui est une vraie prise de risque. 

Mais en cette période bénie, ceux qui voulaient se lancer avec 10 unités pouvaient cumulés les deux aides (régionales et départementales donc), et obtenir un total de 60% de subvention. 

Vous pouvez aussi vérifier avec : votre Chambre de Commerce et d’Industrie, l’Office de Tourisme, la Maison Départementale du Tourisme, la Maison Régionale du Tourisme, votre Communauté de Commune, ou encore le PETR (Pôle d’Equilibre Territorial et Rural) de votre territoire. N’appelez pas tout le monde non plus, ils se connaissent et vont vérifier entre eux si quelque chose s’adapte à votre cas. 

Il est possible que vous ayez droit à une aide européenne (FEADER, LEADER,…). Si votre territoire bénéficie de ce type de programme, les dépenses éligibles vont dépendre des fiches actions. Par exemple l’investissement ne sera peut-être pas subventionnable mais la création d’un site internet et toute votre communication sera financée à 80%.  

Dans tous les cas, vérifiez bien s’il s’agit d’un prêt ou d’une subvention, ce n’est pas toujours clair dans les énoncés.

Faites-vous aider par votre CCI pour monter le dossier, tout d’abord parce qu’il sera mieux présenté mais aussi parce que les conseillers tourisme ont l’expérience de ces aides, savent parfois éviter quelques pièges et ils comprennent les mystères souvent inhérents aux fiches de présentation des subventions.

Aides spécifiques selon votre cas 

Des aides existent selon votre situation personnelle: si vous êtes une femme ou demandeur d’emploi par exemple, ou encore une association, toujours selon votre région. 

Vous pouvez allez voir le site les-aides.fr  qui permet de faire une recherche sur toutes les aides s’approchant de prés (ou de loin) à votre projet, par exemple sur la création d’entreprise, et/ou sur l’innovation si votre mode de commercialisation est original. 

Financement participatif et solidaire

Si votre projet  présente un intérêt qui puisse susciter les dons des internautes, vous pouvez vous lancer  sur les sites de financement participatif, comme Kisskissbankbank et Ulule expérience réussie par exemple  pour le Domaine de la Pierre Rondehttps://fr.ulule.com/village-pierre-ronde/ 

BPI France a créé un site qui permet de comparer les différentes plateformes de financement participatif, afin d’être plus sûrs de viser des personnes en phase avec votre entreprise: www.tousnosprojets.fr  

Si vous ne souhaitez pas passer pas une banque classique, n’hésitez pas à allez voir sur le site de la Nef , banque éthique, si l’un des financements solidaires qu’elle propose s’adapte à votre cas. 

Si vous êtes demandeur d’emploi ou que vous créez une entreprise en économie sociale et solidaire, visiter le site Franceactive pour trouver votre antenne locale, ainsi que celui de l’Association pour le Droit à l’Initiative Economique. 

Enfin vous pouvez contacter un CIGALES ( Club d’Investisseurs pour une Gestion Alternative et Locale de l’Epargne Solidaire) s’il en existe un proche de chez vous. 

Pour plus d’information sur le financement participatif et solidaire, vous pouvez consultez l’article du magazine Village : Comment financer le projet alternatif de ses rêves?. 

Une autre possibilité est de vérifier autour de vous si une fondation peut accompagner votre projet, à ce jour nous n’en connaissons pas qui le font sur l’ensemble du territoire. 

Si cet article vous a plu n’hésitez pas à le partager! 

Si vous avez du mal à trouver des financements, nous pouvons vous aider via nos prestations d’accompagnement. 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Les commentaires ne sont pas autorisés.