Un terrain presque parfait!

Publié le 3 décembre 2016 | Par Hotes-insolites | Hébergements insolites

Un terrain adapté est l’origine de votre projet!

Comment choisir un terrain qui fera venir les clients facilement, qui évitera les déceptions et qui vous permettra de vous démarquer?

Hôtes-insolites vous accompagne dans votre projet d’hébergements insolites à tous les stades, vous pourrez découvrir nos différentes prestations pour les particuliers, les collectivités ou les entreprises déjà en activité ici

Qu’il s’agisse d’une roulotte, d’une cabane dans un arbre, d’une bulle ou encore d’une tente en l’air, un hébergement insolite n’est pas un hébergement comme les autres ! Il est beaucoup plus exigeant, il demande plus de réflexion,  plus d’amour, de tendresse,… mais surtout, avant tout chose, il lui faut un terrain presque parfait !

L’idéal est bien sûr une forêt vallonnée avec une petite rivière, des poissons et des canards avec leurs bébés qui les suivent et qui viennent manger quand on leur donne du pain, mais comme tout le monde n’a pas un tel jardin…

Si beaucoup de choses sont des évidences, il y a aussi des pièges à éviter. Voici tous les détails auxquelles vous devez penser pour être sûr que votre terrain soit digne d’accueillir un hébergement insolite :

  • L’aspect visuel en général

Si tout le monde pense à la vue d’ensemble sur un terrain, vous ne devez pas oublier de vérifier la vue depuis différents points du site. Pas uniquement d’ailleurs là où les hébergements seront installés, mais aussi dans les recoins où les clients iront flâner comme à la recherche d’un secret… Il serait dommage qu’ils tombent sur une décharge de carcasses de voitures!

Faites le tour du site et prenez des photos pour vérifier l’aspect « visuels ». Les clients choisiront de venir chez vous uniquement sur photos ou maintenant souvent sur vidéos, et parfois les choses ne rendent pas pareil en vrai qu’en petit (un beau paysage peut parfois être difficile à mettre en avant sur une image, surtout s’il est plat).

Attention aux coups de coeur, qui font payer trop cher et qui rendent aveugle! 

Témoignage de Sophie L (retranscription):

« Lorsque nous avons acheté notre maison avec un gîte mitoyen, nous pensions utiliser le grand terrain attenant pour installer des hébergements insolites. Une antenne relais au fond du jardin nous embêtait un peu mais nous étions tellement emballés par la situation de la maison que pendant les deux visites, qui se font toujours assez rapidement, nous n’avons pas insisté davantage. J’avais même appelé le label Clef verte pour leur demander si celà poserait problème à une éventuelle labellisation et ils m’avaient assuré qu’il faut essayer au maximum de la faire déplacer mais que sinon une labellisation serait possible. Lorsque nous nous sommes installés quelques mois plus tard, en allant sur le terrain où nous pensions installer les hébergements, les choses n’ont plus été du tout pareil: l’antenne est depuis cet endroit totalement omniprésente, il n’est pas pensable une seule seconde d’y installer des hébergements légers. Nous avons du revoir tout notre projet et installé les hébergements à l’opposé, ce qui heureusement était possible! »

  • Des arbres

Contrairement à un mobil’home, on ne peut pas mettre un hébergement insolite sur un terrain plat et sans arbre !

Ils serviront à l’aspect visuel aussi bien qu’à faire de l’ombre sur des hébergements qui sont parfois moins isolés que les autres.

Dans le cas des cabanes en l’air, avoir une magnifique forêt ne suffit pas toujours. Il faut une forêt assez ancienne pour que certains de ses arbres soient en capacité d’accueillir une cabane, et finalement ce type d’arbre n’est pas si commun.

Un aménagement paysager est bien sûr toujours possible, on peut faire des choses incroyables et transformer des terrains plats en jardins luxuriants! Il peut d’ailleurs être nécessaire même sur des sites forestier, pour créer des espaces ou gérer les passages.

Le piège à éviter avec les arbres est de négliger le coût que représente leur entretien. Pour une raison d’équilibre de la nature, mais surtout pour des raisons de sécurité des personnes. L’élagage est un métier, plutôt difficile et dangereux, et les élagueurs payent très chers leurs assurances professionnels. A titre très indicatif, il faudra compter au moins 5000€ par an pour 10 hectares de forêt.

  • De l’eau

Auparavant les hébergements insolites attiraient les clients sans rien faire, juste en étant eux-mêmes! Mais l’offre ayant fortement augmenté, la folie de l’eau qui atteint depuis longtemps le tourisme classique a rattrapé le tourisme insolite. 

Lac, étang, rivière, ruisseau ou piscine, l’eau est un élément primordial. Il est évident que vous pouvez créer un site sans point d’eau, mais il sera beaucoup plus dur de faire venir des gens. Quand il y a un point d’eau, les clients viennent presque tous seuls.

Tout d’abord parce que, par rapport à notre premier point, l’eau est un élément très photogénique, mais aussi bien sûr pour la baignade! Celle-ci est devenue incontournable dans le choix des vacanciers parce qu’aujourd’hui l’enfant est roi, il détermine même le choix de vacances des parents et les enfants sont irrémédiablement attirés par l’eau. 

Les  baignades sont aussi des lieux de rencontre, et ils aident à donner une ambiance sur un site.

Lac au Québec

Vous pouvez envisager l’aménagement d’un bassin de baignade naturelle et donc choisir un terrain adapté en conséquences. Le coût de ces piscines a eu tendance à diminuer avec de nouveaux systèmes depuis quelques années. Il faut bien calculer la valeur supplémentaire que vous donnerez à vos hébergements (facilement plus 10€ par nuit et par hébergement), et la diminution du coût  de votre communication. On peut aussi ajouter qu’une piscine fait rester les clients sur votre site, et donc consommer tout ce que vous pouvez proposer à côté (bar, glaces,…). Attention quand même au temps important que demande le nettoyage quotidien d’une piscine, qu’elle soit d’ailleurs naturelle ou pas, et au coût d’entretien et de fonctionnement.

Nous verrons dans un prochain article comment faire si vous êtes plutôt contre ce principe, et comment donner une autre atmosphère à votre site que celle donc qui prédomine actuellement avec le règne de la baignade!

  • Le vrai luxe, c’est l’espace!

Dans l’imaginaire collectif, un hébergement insolite sous-entend une notion d’espace : impossible d’entasser trois hébergements sur 100 mètres carré, même si la vue est magnifique.

Compter au moins 400 mètres carré par hébergement, et si vous êtes un particulier, il vous faut a minima 3000 mètres carré de jardin pour pouvoir créer un espace qui pourra accueillir votre hébergement insolite.

Il est possible que l’espace soit la future tendance du tourisme! C’est-à-dire qu’en plus de chercher des séjours au vert, les clients vont vérifier la superficie autour de leur gîte ou de leur tente, pour une fois dans l’année, avoir un terrain à soi, ce qui serait, d’après certains psychologues, un besoin primaire!

A suivre:

  • la réglementation
  • Les nuisances ! (voisins, ligne haute tension, route,…)
  • L’accès
  • l’ensoleillement
  • Disposition sur le site (hébergements éloignés, ou en cercle façon camp scout (si on vise les hébergements de groupes)
  • Drainage, zone inondable
  • ne pas dépenser trop d’énergie sur son terrain
  • Où trouver un terrain

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager sur tous vos réseaux sociaux! 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Les commentaires ne sont pas autorisés.