Les tendances du glamping britannique en 2017.

Publié le 3 octobre 2017 | Par Hotes-insolites | non-classé

Photo Norman@thepartyphotos

Suite à notre participation au salon « The glamping show« , actuellement plus gros événement mondial entièrement dédié aux hébergements insolites, en tant que conférencière puis en tant qu’experte auprès des hébergeurs,  nous vous proposons un article sur les tendances britanniques du glamping en 2017. Si vous souhaitez plus d’informations pour viser la clientèle britannique, n’hésitez pas à vous joindre à notre formation en novembre 2017 pour les porteurs de projets ou en décembre pour une formation spécifique en communication des hébergements insolites (dates à venir).

Un grand merci à l’équipe du salon The Glamping show pour son professionnalisme et pour la qualité de l’ensemble des exposants et conférences!

Glamping: adopté, mais pas adapté!

On savait déjà que les anglophones ont largement adopté le terme « glamping » pour parler des hébergements insolites au sens large (voir notre article  sur l’histoire de l’hébergement insolite pour connaître l’origine du mot glamping). Ce terme est d’ailleurs démultiplié: glampsites, glamplodges,… Nous avons pu cependant constater que dans la réalité, le mélange des mots « glamour » et « camping » n’est pas tout à fait celui qui résume le mieux les tendances recherchées par les « glampers ». Tout d’abord  on peut dire que le mot qui résumerait le mieux le besoin exprimé par cette forme de séjours est « nature »: en effet, ce qui ressort du salon est plutôt un besoin d’espace, d’authenticité, de calme, de vert, de feux de camps (beaucoup de feux de camps!), des marshmallows grillés, et le must du must: des baignoires en pleine nature! Mais pas un jacuzzi qui fait du bruit, non juste de l’eau chaude et la nature à perte de vue! Alors, faudrait-il plutôt parler de « Natping »??  

La deuxième chose que recherche les clients est un engagement en développement durable, assez lié donc au premier (ce qui n’est pas forcément le cas, on peut camper sous toile et avoir un radiateur électrique en marche toute la nuit). 

Les tendances des hébergements insolites en France et en Grande-Bretagne se suivent, mais ne se ressemblent pas…

Comme chez nous, la tendance est aux courts séjours et le glamping a explosé avec la crise de 2008. La clientèle type est également similaire: des couples de citadins entre 25 et 45 ans. 

Il a aussi beaucoup été question du Brexit lors de ce salon: plutôt avec crainte, certains pensent qu’il ne se fera pas,  d’autres qu’il risque d’enfermer les Britanniques chez eux et d’empêcher les Français de venir.

Pourtant le faible coût des vols (Lyon-Birmingham en avion peut coûter jusqu’à deux fois moins cher que Lyon-Paris en train), et la recherche des « weeks-ends en Europe » peuvent être un atout pour viser la clientèle Britannique: dans ce cas il faut bien insister sur les possibilités de venir sur votre site depuis l’aéroport le plus proche. 

Une différence importante avec le marché Français est que l’originalité n’est pas une priorité ou une recherche pour les Britanniques, il n’y avait ainsi pas d’hébergements novateurs sur le salon, hormis l’entreprise française Cabanon qui a pu tiré parti de ce manque avec sa tente lodge Natuna dont la forme a fait forte impression ainsi que sa bulle en démonstration. 

Pour les constructeurs

Concernant justement les hébergements, c’est la recherche de confort qui domine: des tentes-lodges parfois plus grande qu’un appartement, équipées de table à langer et même parfois de niches pour le bien-être des compagnons des glampers! La recherche du maximum de lumière semble aussi s’accentuer d’années en années. A noter qu’il n’y avait aucun représentant de cabanes en l’air (qui sont pourtant largement en nombre supérieur au salon Passion Robinson), et qu’on a vu peu d’hébergement avec « vue sur les étoiles », alors que c’est une recherche prioritaire pour les Français. 

On relève aussi que les très nombreux visiteurs du salon représentaient davantage des fermes et des activités de loisirs (golf, parc d’aventure…) ou encore des particuliers à la recherche d’un terrain, que des campings. 

Le salon « The glamping show » a  pu démontrer à tous ceux qui en doutaient encore, que l’hébergement insolite est une révolution en marche dans le monde du tourisme, et il parait aujourd’hui évident que les tendances de l’hôtellerie de plein air de demain sont les tendances du glamping d’aujourd’hui…

Si vous souhaitez vous joindre à nous pour créer un « french corner » sur le salon en 2018, ou pour venir en tant que visiteurs, n’hésitez pas à nous contacter!

Nous sommes également en réflexion pour une participation au salon qu’organise Swan event en avril 2018 à Denver: The glamping summit

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Les commentaires ne sont pas autorisés.